La sainteté

La sainteté n’est pas le fruit de nos efforts humains, mais en tout premier lieu, l’accueil de l’Amour de Dieu en nos cœurs. Dieu est Saint, Dieu est Amour.

Pour s’ouvrir à la sainteté, il nous faut alors apprendre à nous laisser aimer gratuitement par Dieu, voilà le difficile ! Car c’est alors son amour en nos cœurs qui rendra notre vie sainte.

Ce ne sont pas nos œuvres qui font de nous des saints, mais l’ouverture progressive de nos cœurs à son Amour car en cette matière nous ne pouvons donner que ce que nous avons reçu.

La sainteté, puisque Dieu est amour, est la transformation que cet amour suscite en nos cœurs, puis la façon dont chacun sera amené à incarner cet amour selon les dons qu’il a reçus.

C’est ce que Thérèse a vécu lors de sa grâce de Noël 1886, de sa conversion comme elle l’écrit, lorsque l’Amour de Dieu est entré dans son cœur. C’est cela qui a fait de Thérèse cette géante spirituelle.

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ – c’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ; il ne vient pas des actes, car nul ne doit pouvoir se glorifier. » (Saint Paul aux Ephésiens Chapitre 2 versets 4,5,8 et 9) Ce que nous célébrons lorsque nous accueillons les reliques de Thérèse, c’est l’œuvre de Dieu en elle. Avec les reliques c’est Thérèse que nous accueillons et avec elle nous rendons grâce à Dieu.

Frère Yannick, Carmes à Avon.