Témoignage de Mgr Guillaume de Lisle sur sa première expérience de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes

Témoignage de Mgr Guillaume de Lisle sur sa première expérience de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes

La semaine du 1er novembre 2021, j’ai participé pour la première fois à l’assemblée plénière des évêques à Lourdes. Ceux-ci m’ont accueilli avec beaucoup de délicatesse, comme un frère. J’ai pu expérimenter concrètement l’entrée dans le collège des évêques, successeurs des apôtres.

Le sujet principal était grave : accueillir la souffrance des victimes de pédocriminalité, reconnaître la responsabilité de l’Église, acter l’indemnisation et la transformation des pratiques. Ce temps difficile fut beau par sa fragilité et le chemin dans lequel il nous a fait entrer. Comme me l’a écrit une victime : « Sur mon très long et dur chemin vers la reconstruction, toujours la Persévérance m’a accompagné et enfin j’ai rencontré l’Espérance. »

Pour la troisième année, dans le cadre de la réflexion sur « l’écologie intégrale », le rendez-vous avec les plus pauvres, venus avec des associations rencontrer les évêques, fut un beau moment d’échange et d’écoute. Les temps en grands groupes et ateliers ont permis de faire connaissance et de découvrir des initiatives.

Au long de cette semaine, j’ai pu voir combien nos évêques portent véritablement ceux qui leur sont confiés. J’ai pu sentir aussi la prière des diocésains. La localisation de l’assemblée à Lourdes apporte le soutien de la prière des pèlerins et offre un véritable cadre pour se remettre entre les mains de notre Seigneur Jésus-Christ et nous confier à l’attention maternelle de la Vierge Marie, ce qui est bien utile.  Au final, une belle expérience fraternelle, humaine et spirituelle.

Mgr Guillaume de Lisle


L’Eglise de Dieu est convoquée en Synode

C’est notre pape François qui nous convoque et invite l’Église entière à s’interroger sur un thème décisif pour sa vie et sa mission : vivre la synodalité, c’est-à-dire apprendre à « marcher ensemble ».

Le titre de ce synode nous en révèle les trois points clés :

Pour une Église synodale : communion, participation, mission.

Il va s’agir, non pas tant de réfléchir, mais de faire, dans le cadre même de ce synode, une expérience de vie synodale avec une question de fond pour guide : comment se réalise aujourd’hui, à différents niveaux (du niveau local au niveau universel) ce “marcher ensemble” qui permet à l’Église d’annoncer l’Évangile, conformément à la mission qui lui a été confiée et quels pas de plus l’Esprit nous invite-t-il à poser pour grandir comme Église synodale ?

Pour réponde à cette question nous avons à nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint. Ce sera donc un temps d’écoute, de dialogue et de discernement.

Ce grand parcours synodal s’est ouvert solennellement

Les 9-10 octobre 2021 à Rome et le 17 octobre suivant dans chaque Église particulière.

Dans notre diocèse, la consultation du Peuple de Dieu se fera conjointement :

  • Avec les 220 délégués, convoqués par Monseigneur Nahmias, qui se réuniront 5 fois en assemblée : membres du Conseil pastoral, du Conseil presbytéral, curés de pôle, chanoines du chapitre cathédral, consacrées, diacres, épouses de diacres, personnes issues des pôles, des services, des mouvements et des congrégations religieuses.

Par les contributions de toutes les personnes qui le souhaitent. Pour cela, le contenu du travail des délégués du synode, réunis lors des assemblées, sera communiqué à tous avec une adresse mail où chacun pourra envoyer sa contribution : synode@catho77.fr