RECONCILIATION

« Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu.»
2Co 5,20

Dans l’Ancienne Alliance

Déjà du temps de l’ancienne Alliance, les membres du peuple d’Israël affirmaient que la foi au Dieu unique permet de poser la question du pourquoi de la vie mais aussi de répondre au comment se conduire d’une manière digne de l’être humain. Parmi de multiples passages, retenons particulièrement le texte des dix commandements (Exode 20, 1-17). Il est présenté comme une loi mais une loi pour vivre. Jésus va en quelque sorte encore plus loin en répondant à un scribe, spécialiste des textes religieux qui lui demandait quel était le plus grand des commandements.

Il disait : « Voici le premier : Ecoute, Israël : Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là » (Marc 12, 28-32).

Dans l’Évangile

Dans l’Évangile, la loi, c’est le Christ. Il dépasse la logique du simple interdit pour ouvrir le croyant à la résurrection, c’est-à-dire à l’espérance d’une réconciliation plus forte que la haine, une fraternité plus forte que l’intolérance, une paix plus forte que la guerre, une justice plus forte que le mensonge et la domination… C’est la victoire de la vie.

Dans une parabole (Matthieu 25, 31-46), Jésus interprète l’amour de Dieu en un « Amen, je vous le dis : Chaque fois que vous l’avez fait (service rendu, ndlr) à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous le faites ».

En s’incarnant au milieu des hommes, Dieu se fait non seulement proche de chacun mais manifeste sa compassion à l’égard de tout homme. Il se révèle en Jésus comme le Dieu qui continue de pérégriner avec son peuple. Aujourd’hui ce qu’on appelle parfois la morale chrétienne n’est pas autre chose que la reconnaissance de la présence de Dieu. Dans la question de l’éthique, il y a la recherche du vrai bonheur de l’homme en paix avec lui-même et en vivant une qualité de relation aux autres et dans le respect de la nature. Mais en tout cela, la source demeure l’amour divin.

Les groupes et activités


Je découvre la foi


Pour les enfants


Pour les ados


Les formations


Adorer et Prier


Se marier


Charité


Rendre service


Infos pratiques

en 1 clic

Rencontrer
un prêtre
Demander
une messe
Demander
un certificat
S’investir
dans l’ Église
Les secrétariats
accueil
Aider
l’église