L’édito : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. »

En ce dimanche, l’Église nous offre l’Évangile des béatitudes (Mt.5,1-12). Cet Évangile est très connu de nous tous, mais il n’est pas toujours facile à comprendre. Nous y voyons Jésus s’adresser aux pauvres, à ceux qui sont assoiffés de justice, aux cœurs purs, aux artisans de paix, à ceux qui sont persécutés.… En fait, c’est un appel pour nous à nous lever et à nous mettre en marche à la suite du Christ. C’est en lui et avec lui que nous trouverons le vrai bonheur. Même quand tout va mal, il est là avec nous. Il vient nous habiter et nous combler de sa joie. Sa présence et son amour ne peuvent que nous rendre heureux.

Avec ce fragment des béatitudes, le Seigneur Jésus nous offre aussi un modèle de bonté à suivre, des valeurs morales qui, d’après Lui, sont celles dont nous avons besoin pour être vraiment heureux : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux… Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux !». Le vrai bonheur, nous le trouvons en Dieu ; c’est le Royaume de Dieu.

Ce bonheur que nous trouvons en Dieu, il nous faut le communiquer à ceux qui nous entourent. Et pour cela le Christ a besoin de nous. Il nous envoie tous pour être les témoins de son amour partout dans le monde, en particulier auprès de tous les blessés de la vie. C’est en vue de cette mission que nous nous sommes rassemblés à l’église pour nous nourrir de la Parole et de l’Eucharistie. Alors, soyons partout les témoins de la bonne nouvelle de ce dimanche.

Amen !

 

P. Laurent +
29 janvier 2023

 

 

Pape Infos

 Pape François – Janvier 2023

Dans la Vidéo du Pape du mois de janvier, offerte par le Réseau Mondial de Prière du Pape, François propose aux éducateurs « d’ajouter un nouveau contenu à leur enseignement : la fraternité ». Il les invite à « créer une communauté » et prie pour qu’ils soient « des témoins crédibles, en enseignant la fraternité plutôt que la compétition ». Car un éducateur, souligne le Pape, fait bien plus qu’enseigner les mathématiques, la géographie ou l’histoire : il « est un témoin qui ne transmet pas ses connaissances mentales, mais ses convictions et son engagement dans la vie ». « Je voudrais proposer aux éducateurs d’ajouter un nouveau contenu à leur enseignement : la fraternité. L’éducation est un acte d’amour qui éclaire le chemin afin que nous retrouvions le sens de la fraternité et que les plus vulnérables ne soient pas ignorés. L’éducateur est un témoin qui ne transmet pas ses connaissances mentales, mais ses convictions et son engagement dans la vie. C’est celui qui sait bien manier les trois langues : la langue de la tête, du cœur et des mains, en harmonie. Et donc la joie de communiquer. C’est ce genre d’éducateur qui sera écouté avec beaucoup plus d’attention et qui sera en mesure de créer une communauté. Pourquoi ? Parce qu’il sème ce témoignage. Prions pour que les éducateurs soient des témoins crédibles, en enseignant la fraternité plutôt que la compétition, et en aidant tout particulièrement les jeunes les plus vulnérables ».