Édito : écoute !

Un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander … »
Une demande suscite en nous l’écoute. Ce qui nous amène à réfléchir sur notre façon d’écouter.

Si j’observe, dans l’Évangile, la façon dont Jésus écoute ses interlocuteurs, je constate que son écoute n’est ni formelle ni superficielle. Jésus écoute chacun avec son coeur et pas seulement avec ses oreilles.

Ainsi, par sa qualité d’écoute, son interlocuteur se sent accueilli, non pas jugé, et libre de raconter son vécu, son parcours social, spirituel et surtout ses soucis, ses questions.

Jésus prend son temps car l’écoute est un exercice lent, qui peut parfois être laborieux et pour ce qui nous concerne, l’exigence d’être ouverts aux surprises de l’Esprit.

Quelqu’un peut nous y aider … la Vierge Marie, femme par excellence de l’écoute (l’Annonciation Lc 1, 29) avant d’être femme de décision (Lc 1, 38) pour parvenir à être femme d’action (la Visitation Lc 1, 39).

Elle est même et surtout la femme de l’écoute attentive, méditée et intériorisée : « Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur » (Luc 2, 19).

Dans notre prière nous pouvons aussi solliciter l’intercession de St Benoit. En effet, le Père des moines d’Occident a rédigé une Règle de vie pour les moines, que l’on appelle la Règle de St Benoît (RB).

Cette règle commence par « Écoute » (RB 1) … et s’achève par « tu parviendras » (RB 330) !

Tout un itinéraire …

Père Alain-Marie RATTI.
24 & 31 octobre 2021

Pape Infos

En octobre, le Pape demande aux chrétiens d’être disciples missionnaires

Dans La Vidéo du Pape d’octobre 2021, le Pape François demande à tous les chrétiens d’être disciples missionnaires dans leur vie quotidienne et dans leur travail de chaque jour, en témoignant, par des vies ayant saveur d’Évangile, de leur rencontre avec le Christ.

«Jésus nous demande à tous, à toi aussi, d’être des disciples missionnaires. Es-tu prêt?

Il suffit d’être disponibles à son appel et de vivre unis au Seigneur dans les choses les plus quotidiennes, dans le travail, les rencontres, les occupations de chaque jour, les hasards du quotidien, en nous laissant toujours conduire par l’Esprit Saint.

Si c’est le Christ qui te fait agir, si c’est Lui qui te guide, les autres n’ont aucune peine à s’en rendre compte.

Ton témoignage de vie suscite alors l’administration, et cette admiration qui pousse les autres à se demander: « Comment est-ce possible? », « D’où lui vient le don de traiter les autres avec amour, bonté, affabilité? »

Rappelons que la mission n’est pas le prosélytisme, la mission se base sur une rencontre humaine, sur le témoignage d’hommes et de femmes qui disent: « Je connais Jésus, je voudrais te le faire connaître ».

Frères et sœurs, prions pour que chaque baptisé soit impliqué dans l’évangélisation, disponible pour la mission, à travers un témoignage de vie ayant le goût de l’Évangile.»