L’édito : venez à l’écart

Cette invitation de Jésus dans l’évangile de St Marc, nous l’entendrons en plein cœur de l’été et elle rejoint bien ce temps que nous allons vivre différemment du reste de l’année que nous restions ici ou que nous partions.
Pour Jésus, se mettre à l’écart ne veut pas dire se réfugier pour fuir le bruit et l’agitation, en effet il laisse un instant la foule pour mieux ensuite la retrouver et servir leur faim de pain et de la Parole de Dieu car il ne peut abandonner, lui le Bon Pasteur, une foule désorientée qui cherche un chemin d’espérance.
Pour Jésus, se mettre à l’écart, c’est retrouver son Père, dans la prière source de sa mission de salut dans le monde.
L’Évangile aime à nous faire contempler Jésus dans sa communion profonde au Père, Jésus est le grand priant par excellence et nous sommes au cœur de sa prière : « Père, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom » (St Jean 17) avec l’Évangile de St Marc, nous entendrons le beau discours de Jésus sur le Pain de Vie (St Jean6), un texte à « ruminer » au cours de l’été pour en vivre tout au long de l’année, pour être davantage présents à la présence eucharistique du Christ au milieu de nous dans l’Adoration et en nous dans la Communion « Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi je demeure en lui » (Jean 6). Venir à l’écart, demeurer avec Jésus, un beau programme d’été !

Bon été à toutes et à tous !

P. Philippe LEGRAND.
04 juillet 2021